English | Français

Le stress et les troubles  gastriques et alimentaires

    Le stress et l’anxiété persistants peuvent avoir des effets négatifs sur l’alimentation et sur la gestion du poids.

Même avec un régime alimentaire sain, les personnes exposées à un stress ou anxiété prolongé sont plus a risque de développer de problèmes gastriques ou vont prendre du poids.

Lorsqu’ils sont stressés, les gens ont tendance à consommer de la nourriture exagérément et surtout ont tendance a préférer une alimentation de réconfort riche en sucre, en gras et en calories. Et parce que l’hormone du stress cortisol joue un rôle dans le métabolisme et le stockage des graisses, il existe des mécanismes biologiques plausibles derrière un lien possible entre le stress et la prise de poids.

Le cerveau et le system digestif sont étroitement liés. En effet, certaines recherches suggèrent que l’intestin lui-même possède des caractéristiques similaires à un cerveau limbique. Il n'est donc pas surprenant que les personnes stressées se plaignent souvent de troubles digestifs: des maux de ventre, des douleurs abdominales, des crampes, des diarrhées ou des constipations. Ces symptômes annoncent souvent l’existence d’une colite spasmodique ou le syndrome du côlon irritable. Le stress constitue un facteur de risque qui peut aggraver la fréquence et l’intensité des symptômes de la plupart des troubles digestifs.

Comme vous le savez déjà, plutôt que d'observer passivement ce qui vous arrive, votre subconscient est en fait responsable du bon fonctionnement de votre mental et de votre corps par l’entremise de mécanismes de régulation de votre système nerveux autonome. Lorsque vous vous sentez en sécurité et détendu, la branche sympathique du système nerveux autonome entre en jeu et votre corps est nourri, entretenu, guéri et votre énergie est restaurée. Chaque fois que vous faites face à une menace, la branche parasympathique du système nerveux autonome entre en jeu et la réponse au stress va mobiliser toutes vos ressources pour survivre en combattant ou en fuyant la menace.

Pendant que votre corps répond à un stress intense, vu que la réponse au stress va mobiliser toutes vos ressources pour votre survie, les fonctions nourrissantes, d'entretien et d'autoréparation de votre corps subissent quasiment un arrêt brutal. Malheureusement, quand la menace n’est qu’imaginaire, le subconscient ne se rend pas compte qu’il n’y a pas de menace réelle et, au fil du temps, lorsque cette réponse au stress est déclenchée de façon répétitive par des menaces imaginaires, cette réponse biologique naturelle finit par faire plus de mal que de bien.

À long terme, si votre corps n'est pas correctement nourri, reposé, entretenu et réparé, les effets de l’usure chronique de votre corps ne vont pas tarder à paraître et vous finirez par tomber mentalement et physiquement malade. C’est ainsi qu’en libérant le stress et l’anxiété votre corps crée une boucle de rétroaction positive à travers le système nerveux autonome, rétroaction qui peut rééquilibrer les branches sympathiques et parasympathiques et conduire ainsi à des améliorations significatives des symptômes de vos troubles alimentaires et gastriques.

Lorsqu'il s'agit d'un os fracturé, l'approche médicale standard est d'aligner et d'immobiliser l'os, puis de le laisser guérir. Parce que cette approche à une fracture de l'os, fonctionne toujours. Quand il s'agit du stress ou de l’anxiété chroniques, la programmation neuro-linguistique, l'EFT, l'art thérapie, la méditation pleine conscience, la thérapie crânio-sacrale, le yoga, la couverture gravitationnelle, des mini-chevaux et de nombreuses autres approches, fondées sur des modèles très contradictoires et pourtant scientifiques sont autant d'approches disponibles pour résoudre le problème.

Pourtant, l'approche en hypnothérapie somatique est la seule à soutenir sa promesse de déraciner et libérer le stress, l'anxiété et les traumatismes émotionnels avec non seulement la garantie «pas de résultat – pas de paiement» mais avec la promesse de vivre l'expérience de vos bons résultats sur le coup. Car, tout comme le sérum antivenin qui réagit presque instantanément à condition qu'il soit le bon, vous éprouverez les bons résultats de votre thérapie en hypnose somatique juste après votre session.

Quand le stress et l'anxiété deviennent chroniques, très intenses ou répétitifs, ils peuvent entraîner divers troubles émotionnels et même des maladies psychiatriques et physiques. Cependant, il est bon de savoir que le stress et l'anxiété ne sont pas des concepts normatifs et que ce ne sont pas des maladies en soi. Bien que votre stress ou votre anxiété ne soient pas imaginaires, aucun test de laboratoire n'est disponible pour les confirmer ou les mesurer. Pourtant, vu que vous les ressentez, vous êtes le mieux placé pour évaluer si vous vous sentez ou non stressé ou anxieux.

Les suivants troubles alimentaires et gastriques peuvent être aggravés, déclenchés ou même causés par l’anxiété et le stress, ou peuvent être des pathologies pour lesquelles vous pourriez être sujet à un risque accru si vous êtes exposés à de l’anxiété et à un stress prolongé ou intense.

 

Troubles Alimentaires "Outre les perturbations digestives, le stress modifie votre comportement alimentaire en s’attaquant directement à la source : votre appétit ! Chez certains, le stress provoque l’anorexie, c’est-à-dire une perte d’appétit qui se traduit par une incapacité à avaler quoi que ce soit. Pour d’autres, on parle plutôt de fringales importantes et d’un appétit quelquefois incontrôlable. Cette opposition entre les réactions de perte et de gain d’appétit est encore inexpliquée. Plusieurs études confirment toutefois un phénomène : les fringales sont liées au stress! Ces fringales sont presque toujours pour des aliments riches en sucre et/ou en gras."

Anorexie, Boulimie, Frénésie Alimentaire "Certaines personnes essaient de s’adapter à un stress intense ou à de l’anxiété (découlant, par exemple, de l’intimidation, de conflits familiaux, de traumatismes, de mauvais traitements) par de la nourriture, ce qui peut donner lieu à des problèmes de suralimentation."

Le stress et l'alimentation émotionnelle : "La consommation émotionnelle est une façon dont beaucoup de gens font face à des sentiments négatifs tels que le stress, l'anxiété, la solitude, et l'ennui. Souvant, nous consommons des aliments malsains ou dans de quantités malsains pour cacher des sentiments négatifs".

Diarrhée et constipation due au stress : "Le stress est souvent un déclencheu de plusieurs formes du Syndrome du Colon Irritable ( S.C.I.), y compris le S.C.I.-D (le S.C.I. qui cause la diarrhée) et le S.C.I.-C (celui qui provoque la constipation). La même chose peut arriver chez ceux atteintes d'une maladie intestinale inflammatoire, comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Dans ces cas, le tube digestif, le côlon ou le rectum sont déjà sujet d'une inflammation, et le stress peut s'ajouter à cette inflammation et y aggraver les symptômes"

Stresé ? Soyez à l'écoute de vos intestins. "Le stress peut déclencher des problèmes de santé comme l'acidité et les brûlures d'estomac. Selon un article de 2011 intitulé «Stress And The Gut: Pathophysiologie» paru dans le journal Physiology And Pharmacology, le stress a des effets à court et à long terme sur le tract gastro-intestinal. L'exposition au stress entraîne une altération des interactions cerveau-intestines, ce qui conduit finalement au développement d'un large éventail de troubles gastro-intestinaux, y compris la maladie inflammatoire de l'intestin, le syndrome du côlon irritable, des réponses indésirables liées à l'ulcère, la maladie de reflux gastro-oesophagien et d'autres maladies gastro-intestinales."

Des études démontrent un lien étroit entre la colite ulcéreuse et le stress. "Pour les personnes atteintes de colite ulcéreuse, le stress peut entraîner une éruption douloureuse et désagréable. Le fait d'être exposé à un stress extrême entraîne une augmentation quintuple ( multipliée par 5 fois ) du risque de rechute de la colite ulcéreuse, selon une récente étude publiée dans la revue "Gastroenterology Research". Le stress, la mauvaise humeur et les événements majeurs de la vie sont également associés à des éruptions de MII, selon une autre étude dans "l'American Journal of Gastroenterology"

L'intestin irritable est souvent associé au stress et à l'anxiété. "Lorsque vous êtes stressé, vous pouvez ressentir des douleurs abdominales, des ballonnements, de la constipation ou de la diarrhée. Si vous souffrez déjà du syndrome du côlon irritable, être stressé peut aggraver les symptômes. La réponse du corps au stress implique la libération d'une large gamme d'hormones. Ces hormones peuvent modifier la digestion de manière complexe et peuvent modifier l'apport hydrique au système digestif d'une manière qui ralentit la digestion de la nourriture (constipation) où accélère la digestion et pousse la nourriture trop rapidement à travers le tube digestif (diarrhée)."

Le lien entre stress, le syndrome de l'intestin irritable et d'autres troubles gastro-intestinaux. "L'etudiante de l'Université de Newcastle, Jessica Bruce a découvert la façon dont le stress pourrait déclencher les symptômes des maladies intestinales, en particulier la dyspepsie fonctionnelle. Grâce à sa recherche à l'Université de Newcastle, Mme Bruce a établi un lien entre le stress et les changements immunitaires qui peuvent entraîner des symptômes tels que la constipation, les ballonnements, les nausées, les douleurs abdominales et la diarrhée."

Intolérance Alimentaire, Cœliaque "Il s’avère que de plus en plus de patients souffrent de « la maladie pré-cœliaque » qui est une forme plus subtile d’intolérance au gluten. Ces patients souffrent habituellement de problèmes de santé chroniques plusieurs années avant que l’on découvre la source de ces problèmes. Pire encore, les gens qui souffrent de maladie pré-cœliaque ou qui sont légèrement intolérants au gluten peuvent développer la vraie maladie cœliaque lorsqu’ils vivent des stress physiques ou émotionnels comme une chirurgie, une grossesse, un accouchement, une infection ou simplement en consommant une grande quantité de gluten."

Surpoids et Obésité  "Une dimension psychologique est toujours présente dans une histoire d'une prise de poids. Le stress, la dépre ssion ou les angoisses peuvent augmenter l'appétit et déclencher une prise de poids chez certains individus alors qu'ils peuvent diminuer la sensation de faim chez d'autres. De nombreuses personnes qui sont constamment stressées mangent ce qui leur fait plaisir et ce qui les calme, car manger leur permet de calmer leur angoisses. Des chercheurs ont démontré que le stress représente un facteur important de risque d'obésité. Adopter une alimentation équilibrée est fondamental pour perdre du poids, mais, ariver à avoir une vie moins stressante, faire du sport et apprendre à se détendre sont tout aussi primordiaux pour que le régime se déroule le mieux possible."

Le stress chronique peut augmenter le risque d'obésité "Ces résultats fournissent des preuves cohérentes que le stress chronique est associé à un risque plus élevés d'obésité. Les personnes qui avaient des niveaux plus élevés de cortisol tendent aussi à avoir des mesures de taille plus importantes, un facteur de risque de maladie cardiaque, de diabète et de décès prématuré ». - Dr Sarah Jackson

Comment le stress cause une accumulation excessive de graisse au niveau du ventre. "Le stress peut avoir un effet négatif sur l'accumulation de graisses. On sait que le stress est mauvais pour la tension artérielle, le cœur, la peau et la mémoire. Selon de nouvelles recherches, l'accumulation de graisse sur le ventre peut être ajoutée à cette liste. Le stress peut avoir un effet négatif sur l'accumulation de graisses."

Votre stress peut ajouter des centimètres à la taille de votre conjoint : Le stress n'est pas bon pour vous, mais il n'est pas bon pour votre conjoint non plus. Pour les couples mariés, le stress à long terme de l'un des conjoints peut entraîner un gain de poids chez l'autre. Les chercheurs ont examiné comment la piètre qualité du mariage peut être préjudiciable pour le poids de son partenaire, et peut conduire même à l'obésité lorsque les couples de 50 ans, et plus, sont stressés. Les résultats varient selon le sexe. L'étude a porté spécifiquement sur le stress chronique causé notamment par les problèmes financiers et les difficultés au travail.

Le stress peut nuire à votre diète: Une nouvelle étude suggère que le stress pourrait annuler les bénéfices de certains de vos choix alimentaires sains. Les chercheurs d'Ohio State University ont trouvé que les événements stressants de la journée semblent contrebalancer les bénéfices d'avoir choisi un petit-déjeuner riche en «bons» gras non saturés, par opposition à un petit-déjeuner chargé de «mauvaises» graisses saturées.

Crampes d'estomacc causées par l'anxiété et le stress " Le stress peut affecter les enfants aussi jeunes que de deux ou trois ans et causer un large éventail de problème d'estomac, des maux de ventre, la diarrhée, des vomissements ou la constipation. Jusqu'à 10% des enfants d'âge scolaire souffrent de douleurs d'estomac sans cause ou diagnostic identifiés (idiopathiques). Ce qui importe, c'est de distinguer si votre enfant est réellement malade avec un virus ou s'il s'agit d'un problème récurrent dû au stress."

Indigestion (Dyspepsie) " Le stress et l’anxiété sont des facteurs qui suffisent parfois à déclencher des troubles digestifs. Les troubles digestifs fonctionnels sont des troubles pour lesquels il n’existe pas de lésion avérée, mais un fonctionnement gênant de l’appareil digestif. Il en existe plusieurs types; les troubles digestifs de l’estomac (perte d’appétit, nausées, brûlures gastriques, éructations, ballonnements) que l’on nomme souvent dyspepsie, et les troubles digestifs de l’intestin (ballonnements, gaz intestinaux, etc)."

La Diarrhée  "Il nous arrive a tous d’être stressé au travail. Et la diarrhée qui peut parfois survenir à cause du stress est la façon pour votre corps de vous faire savoir que trop, c’est trop, ou qu’il faut composer autrement avec les exigences de la vie professionnelle. Pour éviter que le stress vienne jouer les trouble-fête, mieux vaut en traiter les causes pour obtenir un soulagement durable."

Maladies inflammatoires de l’intestin "Une étude récente a conclu que le stress chronique, les évènements indésirables de la vie et la dépression peuvent augmenter le risque de rechute chez les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire de l’intestin telle que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.  Des études ont établi qu’un évènement très stressant même passé depuis longtemps, peut encore avoir des répercussions sur vos intestins même au moment présent. Le fait d’être stressé peut porter bon nombre d’entre nous à trop manger ou à consommer trop d’alcool, actions qui ont des répercussions sur nos intestins."

Vos maux d'estomac pourraient être dus à l'anxiété. "L'anxiété peut perturber le fonctionnement de votre ventre. Normalement, quand vous commencez à manger, l'estomac va se détendre, alors il peut servir de réservoir pour recevoir les aliments entrants. Mais lorsque vous avez de l'anxiété, votre estomac ne se relaxe pas, ce qui peut causer des douleurs. De plus, l'anxiété et la douleur sont plutôt détournées: si vous êtes anxieux, cette anxiété peut vous faire mal à l'estomac - et vous pouvez aussi ressentir de l'anxiété à propos de vos maux d'estomac. C'est fondamentalement un cycle stressant, sans fin."

Le stress et le microbiome:  Le stress prolongé déclenche des changements défavorables dans la composition et la diversité bactérienne du microbiome. Les hommes sont particulièrement vulnérables aux effets négatifs du stress persistent sur la santé. Il est bien connu que le stress peut faire pencher la balance en faveur des conditions telles que les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle, la dépression, l'anxiété, les maux de tête et l'obésité. Le microbiome intestinal peut aussi être gravement blessé et ainsi avoir  un énorme impact sur votre bien-être. Le microbiome intestinal est une collection de milliards de bactéries vivant dans l'intestin. Dans un environnement sain, l'intestin est grouillant d'une variété équilibrée de différentes souches d'organismes contribuant à votre santé. Cet équilibre est particulièrement important parce que les bactéries sont directement impliquées dans les processus clés tels que la fonction immunitaire, la régulation de l'humeur, la santé intestinale, la digestion, la protection contre les agents pathogènes, et même la production de vitamines et  d'éléments nutritifs.

Le Syndrome du Côlon Irritable (SCI)  "Le lien entre l'anxiété, la dépression, le stress et le syndrome du côlon irritable a été identifié dans plusieurs études. L'état psychologique a un impact direct sur la motilité intestinale et pourrait ainsi se répercuter sur l’intensité des symptômes. On a aussi démontré que les gens ayant eu des infections sévères aux intestins peuvent être plus à risque de souffrir de ce syndrome."

Douleurs à l’estomac  "Le stress peut se manifester de différentes manières chez les individus. Une des douleurs les plus connues liées au stress, c’est la douleur à l’estomac. En effet, le stress peut très bien être la cause des brûlures d’estomac, ou bien, il peut en aggraver la sévérité."

Le Reflux Gastro-œsophagien (RGO)  "De nombreuses études démontrent que les évènements stressants de la vie sont associés à l’apparition de symptômes ou à une aggravation des symptômes d’affections digestives, notamment la maladie inflammatoire de l’intestin (MII), le syndrome de l’intestin irritable (SII), le reflux gastro-œsophagien (RGO) pathologique et l’ulcère gastroduodénal."

Quelle que soit la nature de vos problèmes, surtout ne leur permettez pas de gâcher votre vie.

Le principe « pas de résultat – pas de paiement » s'applique à toutes mes thérapies.

Contactez-moi pour prendre rendez-vous, dès aujourd'hui !

Avertissement : Le contenu ci-dessus est offert uniquement à titre d'information générale et ne fournit aucun conseil psychologique ou médical. Je ne pose aucun diagnostic, je n'influence aucunement vos choix thérapeutiques et je n'interfère d’aucune façon avec les traitements déjà en cours.

* Les résultats peuvent varier d'une personne à l'autre.

Hypnothérapie Somatique - 186 Sutton Pl, suite 104, Beaconsfield, Montréal, Qc