English | Français

Troubles émotionnels et somatiques liés au stress et à l'anxiété.

    Le stress et l’anxiété chroniques ne sont pas seulement des faits de la vie moderne, mais également des vecteurs de troubles émotionnels et de santé physique.

Il est estimé que 75 à 90% de toutes les visites chez les médecins de premier recours le sont pour des problèmes reliés au stress, à l'anxiété et à d'autres émotions fortes. Alors que la plupart des personnes éprouvent de situations stressantes passagères, pour certains, le stress est une lutte au jour le jour. S'ils deviennent chronique, le stress et l’anxiété finiront par affecter vos pensées, vos sentiments, votre comportement, et même votre corps  physique.

Cependant, il est bon de savoir que le stress et l'anxiété ne sont pas des concepts normatifs et que ce ne sont pas des maladies en soi. Bien que votre stress ou votre anxiété ne soient pas imaginaires, aucun test de laboratoire n'est disponible pour les confirmer ou les mesurer. Pourtant, vu que vous les ressentez, vous êtes le mieux placé pour évaluer si vous vous sentez ou non stressé ou anxieux.

Lorsque le stress et l'anxiété deviennent très intenses ou chroniques, ils vont finir par avoir un impact négatif sur la santé et sur l'étiopathogénie de toutes sortes de maladies. Puisque le système nerveux module les fonctions physiologiques et que le cerveau prend en compte l'état émotionnel dans tout ce qu'il fait, les émotions fortes finissent toujours par avoir un impact non seulement sur l'état d'âme et le comportement, mais aussi sur le bon fonctionnement du corps et l'étiopathogénie de toutes sortes de maladies.

Les émotions ne sont pas seulement des états mentaux ou des sensations corporelle. La perception contemporaine des émotions est que les émotions sont vécues à plusieurs niveaux étroitement liés: le niveau mental ou psychologique, le niveau (neuro) physiologique (la chimie du corps), le niveau somatique (les sensations émotionnelles corporelles) et le niveau comportemental. Ces aspects complémentaires sont présents dans toutes les émotions humaines, même dans les plus élémentaires comme le stress, la peur et l'anxiété.

L'étude scientifique de l'émotion et des changements corporels qui accompagnent une expérience émotionnelle diversifiée, connue sous le nom de médecine psychosomatique, marque une ère relativement nouvelle en médecine. Le concept central de la médecine psychosomatique est le fait scientifiquement prouvé que l'esprit et le corps sont des aspects intégraux de toute fonction du corps humain. Le terme «trouble psychosomatique» est utilisé pour désigner une maladie physique (dite somatique) que l'on pense être déclenchée, aggravée ou causée  par des facteurs émotionnels. Dans une certaine mesure, la plupart des maladies sont considérées comme psychosomatiques, car il y a un aspect émotionnel à chaque maladie physique.

Comme réponse adaptative au stress et à l'anxiété, au niveau physiologique il y a des changements mesurables du niveau sérique de diverses hormones, dont le cortisol, l'hormone de libération de corticotropine, les catécholamines, les glucocorticoïdes, l'hormone de croissance, la prolactine, l'hormone thyroïdienne, etc.  Pendant de périodes de stress et anxiété intenses, les niveaux plasmatiques de ces hormones peuvent augmenter de deux à cinq fois.

Certains de ces changements peuvent être nécessaires pour la mobilisation des sources d'énergie nécessaire pour la lutte ou la fuite face au danger. L'activation de l'axe hypophyso-surrénalien et la sécrétion hypothalamique du facteur de libération de la corticotrophine est la réponse au stress du système neuroendocrinien qui favorise la survie. Cependant, l'exposition à long terme au stress peut entraîner divers troubles endocriniens, un dysfonctionnement gonadique, le nanisme psychosexuel, l'obésité et plusieurs autres troubles.


Pendant les périodes de stress et de l'anxiété intenses, il y a une suppression des gonadotrophines et des hormones stéroïdes gonadiques, hormones qui sont liées à la perturbation du cycle menstruel normal. La réponse au stress conduit à une baisse des taux d'androgènes, contribuant ainsi à la dysfonction érectile temporaire chez les hommes. ainsi, une exposition prolongée au stress peut entraîner une altération majeure de la fonction reproductrice.

La libération de catécholamines entraîne une augmentation du débit cardiaque, une augmentation du débit sanguin de muscles squelettique, une rétention de sodium, une motilité intestinale réduite, une vasoconstriction cutanée, une augmentation de la glucose, une dilatation bronchiolaire et une activation comportementale. Ceci avec une augmentation de ses hormones antagonistes peut contribuer à l'hyperglycémie induite par le stress.

Le cortisol favorise le dépôt de graisse, une diminution du signal adipostatique et une augmentation du signal orexogène, induisant ainsi une augmentation de l'appétit et de la prise alimentaire. Fort probablement, cette réponse endocrinienne est le lien hormonal entre stress, anxiété et l'épidémie actuelle d'obésité. Le stress aigu peut également déclencher un dysfonctionnement thyroïdien.

Comme vous le savez déjà, plutôt que d'observer passivement ce qui vous arrive, votre subconscient est en fait responsable du bon fonctionnement de votre mental et de votre corps par l’entremise de mécanismes de régulation de votre système nerveux autonome. Lorsque vous vous sentez en sécurité et détendu, la branche sympathique du système nerveux autonome entre en jeu et votre corps est nourri, entretenu, guéri et votre énergie est restaurée. Chaque fois que vous faites face à une menace, la branche parasympathique du système nerveux autonome entre en jeu et la réponse au stress va mobiliser toutes vos ressources pour survivre en combattant ou en fuyant la menace.

Pendant que votre corps répond à un stress intense, vu que la réponse au stress va mobiliser toutes vos ressources pour votre survie, les fonctions nourrissantes, d'entretien et d'autoréparation de votre corps subissent quasiment un arrêt brutal. Malheureusement, quand la menace n’est qu’imaginaire, le subconscient ne se rend pas compte qu’il n’y a pas de menace réelle et, au fil du temps, lorsque cette réponse au stress est déclenchée de façon répétitive par des menaces imaginaires, cette réponse biologique naturelle finit par faire plus de mal que de bien. À long terme, si votre corps n'est pas correctement nourri, reposé, entretenu et réparé, les effets de l’usure chronique de votre corps ne vont pas tarder à paraître et vous finirez par tomber mentalement et physiquement malade.

En libérant le stress et l’anxiété, votre corps crée une boucle de rétroaction positive à travers le système nerveux autonome, rétroaction qui peut rééquilibrer les branches sympathiques et parasympathiques et conduire ainsi à des améliorations significatives des symptômes de diverses maladies, notamment des maladies auto-immunes, cardiovasculaires, des troubles alimentaires et gastriques, des dépendances et des troubles de comportement, des troubles reproductives, des douleurs et troubles idiopathiques, des troubles systémiques et multifactoriels et d’autres maladies chroniques. Le degré d'amélioration que vous pouvez raisonnablement espérer en soulageant votre stress et votre anxiété persistants dépend de la mesure dans laquelle votre état émotionnel affecte vos problèmes de santé.

Lorsqu'il s'agit d'un os fracturé, l'approche médicale standard est d'aligner et d'immobiliser l'os, puis de le laisser guérir. Car, cette approche ancestrale à une fracture de l'os, fonctionne sur tous les os. Cependant, quand il s'agit du stress et de l’anxiété, il n'existe pas d'approche unique. C’est pourquoi la psychiatrie, la psychothérapie, l’hypnothérapie, la programmation neuro-linguistique, l'EFT, l'art thérapie, la méditation, la thérapie crânio-sacrale, le yoga, la couverture gravitationnelle, des mini-chevaux et de nombreuses autres approches fondées sur des modèles très contradictoires et pourtant scientifiques, sont autant d'approches disponibles pour résoudre les problèmes émotionnels. Pourtant, pour autant que je sache, seuls les praticiens de l'hypnothérapie somatique offrent une garantie «pas de resultats - pas de payement».

Quand le stress et l'anxiété deviennent chroniques, très intenses ou répétitifs, ils peuvent entraîner divers troubles émotionnels et même des maladies psychiatriques et somatiques (physiques). Selon l'American Psychosomatic Society, "Il n'existe pas de maladie psychosomatique. Toute maladie peut être regardée de ce point de vue"

Les pathologies suivantes peuvent être aggravées, déclenchées ou même causées par les traumatismes émotionnels, l’anxiété et le stress, ou bien, elles peuvent s’avérer des conditions pour lesquelles vous pourriez être sujet à un risque accru si vous êtes exposés à de l’anxiété et à un stress prolongé ou intense.

Maladies auto-immunes

Troubles alimentaires et gastriques

Troubles cardiaques et vasculaire

Dépendance, troubles de compor tement

Troubles dermatologiqu es

Douleurs et troubles idiopathiques

Dysfonctions sexuelles et reprod uctives

Troubles systémiques et multifactori elle

Quelle que soit la nature de vos problèmes, surtout ne leur permettez pas de gâcher votre vie.

Le principe « pas de résultat – pas de paiement » s'applique à toutes mes thérapies.

Contactez-moi pour prendre rendez-vous, dès aujourd'hui !

Avertissement : Le contenu ci-dessus est offert uniquement à titre d'information générale et ne fournit aucun conseil psychologique ou médical. Je ne pose aucun diagnostic, je n'influence aucunement vos choix thérapeutiques et je n'interfère d’aucune façon avec les traitements déjà en cours.

* Les résultats peuvent varier d'une personne à l'autre.

Hypnothérapie Somatique - 186 Sutton Pl, suite 104, Beaconsfield, Montréal, Qc

Contactez-moi